Que visiter au Portugal ?

Que visiter au Portugal– Belém

Sité au nord-ouest du Portugal, Belém est l’endroit d’où partaient les bâteaux lors des conquêtes portugaises, la Torre de Belém (tour de Belém) est un monument emblématique de la captiale portugaise, construite au début du 16è siècle pour défendre Lisbonne. Si vous montez au sommet de la tour (qui dispose d’un ascenseur), admirez le point de vue sur Lisbonne et ne manquez pas la mappemonde rappelant les nombreuses conquêtes portugaises.

Infos : www.mosteirojeronimos.pt/index_torre.html

Vous pouvez également admirer le Padrao dos Descobrimentos (Monument des Découvertes) érigé en 1960 pour commémorer la disparition d’Henri le Navigateur.

Infos : http://www.padraodescobrimentos.egeac.pt

A quelques pas de là, vous trouverez le monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos). Classé Patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est l’une des plus belles bâtisses de Lisbonne. L’édifice du 16e siècle doit sa splendeur aux richesses apportées par les expéditions de Vasco de Gama vers les mondes inconnus de l’époque. La tombe du navigateur se trouve d’ailleurs au sein de l’église. Celle-ci, ainsi que le cloître d’une beauté exceptionnelle, se visite tous les jours, sauf le lundi.

Infos : www.mosteirojeronimos.pt/

– Castelo de Sao Jorge

Le Castelo Sao Jorge (Château Saint Geroges) est incontournable à Lisbonne, autant pour l’édifi ce en lui même que pour la vue que l’on a du haut du château. On accède au château par le quartier de l’Alfama. Le château étant situé sur la colline Sao Jorge, ça grimpe dur… Les plus courageux iront à pieds, les autres prendront le bus n°37 ou le tram n°28 (voir plus bas). Comme Lisbonne, le château a connu différents propriétaires, la colline étant un point de contrôle idéal sur la ville, il était la plupart du temps habitation royale ou quartier général. Mais il a aussi servi de prison.

Infos : http://www.castelosaojorge.egeac.pt

– Praça do comercio

La place du commerce est un lieu magique, historiquement important pour Lisbonne ! Elle a résisté au tremblement de terre qui a ravagé une grande partie de la ville en 1755. A cette époque, elle s’appelait Terreiro de paço (place du palais) car c’était le lieu de résidence royale. Comme à cette époque les visiteurs arrivaient généralement par voie maritime, la praça do Comercio, située sur le bord du Tage, était considérée comme la porte d’entrée de Lisbonne. Elle se devait donc d’être grandiose et c’est toujours le même sentiment que l’on éprouve aujourd’hui lorsque l’on découvre la place.

Au milieu trône la statue de Dom José 1er, puis devant, symbolisant l’entée de la ville se trouve une arche gigantesque, l’Arco da victoria, réalisée par Verissimo da Costa.

Au départ de la place du commerce, empruntez la rue da Alfândega où se trouve le Welcome Center de Lisbonne, un espace d’accueil moderne et de bienvenue pour ceux qui visitent la capitale portugaise, avec un accès à l’Offi ce de Tourisme où vous aurez réponse à toutes les questions sur Lisbonne. En face, se trouve la place du Municipe avec au centre le Pilori de la ville et à l’ouest le bâtiment de l’Hôtel de Ville, une oeuvre à l’incomparable valeur architecturale.

Revenez sur la place du Commerce et entrez dans la rue Augusta (en passant sous l’Arc de Triomphe), une rue fermée à la circulation, bordée de boutiques et d’agréables esplanades. Dans la rue de Santa Justa (der- nière rue perpendiculaire avant d’arriver à la place du Rossio) vous verrez sur votre gauche l’ascenseur de Santa Justa.

Infos : Site du Routard

Sud du Portugal
Sud du Portugal

– Elevador Santa Justa

L’ascenceur Santa Justa est le meilleur moyen de prendre de la hauteur pour admirer Lisbonne ! Il a été conçu par un élève de Gustave Eifel, ce qui explique la ressemblance de sa structure avec celle de latour parisienne ! En plus du paysage, vous pouvez également admirer la strucutre en elle-même. Travaillée tout en fer forgé, l’oeuvre est un vrai plaisir pour les yeux. Au sommet, vous pouvez y boire un café tout en découvrant la capitale portugaise. Cet édifice date de 1902, il est parfaitement entretenu et sa visite vous enchantera à coup sûr !

Infos : Site du Routard

– Parque das Nações (Expo 98)

Le Parque das Nações fait partie de la zone où a eu lieu l’Exposition Mondiale de 1998, c’est un grand es-pace de loisir public qui réunit la ville et le fl euve. Dans le patrimoine culturel se trouve le Pavilhão de Portugal, de Álvaro Siza, dont le projet surprend le visiteur.

Mais aussi le plus grand Océanorium d’Europe (voir ci-dessous), le grand espace polyvalent du Pavilhão Atlântico, le Théâtre Camões, plusieurs espaces d’exposition et même des magasins de design vous attendent dans ce lieu conçu pour le piéton et où le grand protagoniste est l’eau. N’oubliez pas les zones vertes, comme les Jardins da Água, le Jardim Garcia de Orta ou le Jardim das Ondas, le Parque Tejo (une vaste bande au bord du fleuve où se trouve le skate park) ou même le Bowling Internacional de Lisbonne. Et encore la Torre Vasco da Gama, avec une superbe vue panoramique du Tage et de la ville, le téléphérique de1km de long et aussi le Pavilhão do Conhecimento dos Mares qui est aujourd’hui le Musée Ciência Viva. Dans ce vaste espace, il y a des restaurants, des esplanades toujours en contact étroit avec le fl euve et aussi un fabuleux amphithéâtre à l’air libre, la Praça Sony, où vous pourrez voir des spectacles en direct sur écrangéant.

Bref, c’est un lieu à ne pas manquer, pour ceux qui veulent vivre Lisbonne de l’intérieur !

Infos : www.parquedasnacoes.pt

– Oceanário de Lisboa

C’est à Lisbonne que vous pourrez visiter le plus grand Océanarium d’Europe, dessiné par l’architecte américain Peter Chermayeff. Peuplé par 15.000 animaux et plantes de plus de 450 espèces, dans 30 bassins qui contiennent plus de 7000 m 3 d’eau salée, en une reconstitution de différents écosystèmes des Océans, constitue une expérience unique d’une rare beauté. Visitez l’un après l’autre le niveau terrestre et le niveau subaquatique, en découvrant quatre habitats spécifi – ques recréés : les côtes rocheuses de l’Atlantique Nord, la côte Antarctique, la Forêt de Kelp du Pacifi que et les récifs de corail de l’Indien. Une visite au coeur de la planète bleue à ne pas manquer lors de votre pas-sage au Portugal !

Infos : http://www.oceanario.pt

– Jardim Zoologico de Lisbonne

Avec plus de 2000 animaux et 400 espèces différentes, le Zoo de Lisbonne, vieux de plus de 120 ans vaut vraiment le détour ! Vous pouvez y assister à un spectacle de dauphins, assister à l’alimentation des otaries, voir le spectacle des reptiles et autres rapaces et y découvrir énormément d’animaux dans leur décor natu-rel. Il est possible d’y passer une journée, mais si vous souhaitez accélérer la visite, vous pouvez également emprunter le téléphérique ! De plus il est facilement accessible de Quinta do Conde, vous pouvez prendre le Fertagus de Coina directement jusqu’à Sete Rios, la gare est face au Zoo !

Infos : http://www.zoo.pt

– Cristo Rei

Le Christ Roi est sur l’autre rive du Tage, du même côté que Quinta do Conde, au pied du Pont du 25 abril. Ce monument est inspiré de celui de Rio-de-Janeiro, où le Christ étend ses bras au-dessus de la ville. Il s’agit d’un gigantesque ex-voto, une offrande à Dieu pour avoir épargné le Portugal de la 2ème Guerre mondiale. Élevé vers 1955 il mesure 110 mètres de haut !

– Traversez Lisbonne à bord du tram 28

Le tram 28 est aussi appelé le tram des touristes. C’est le moyen de transport idéal pour visiter Lisbonne et découvrir tout le patrimoine de la ville. Les tramways, d’abord hippomobiles puis électriques sillonnent Lisbonne depuis 1873. Le Tram 28 est le plus célèbre. Construit en 1914, il a gardé son allure d’avant-guerre, en tôle jaune et intérieur bois. Il parcourt des lieux impraticables par d’autres transports en commun. En partant de Martim Moniz, le tram 28 va vers le quartier de Graça, puis vers l’Église de São Vicente de Fora. Il poursuit ensuite vers Alfama, en passant par quelques rues et places les plus pittoresques des zones médiévales de Lisbonne, comme la Rua das Escolas Gerais, le Largo das Portas do Sol, un joli mirador sur le versant de la colline jusqu’au fl euve et, plus haut, le Château de São Jorge. Puis, il continue vers la Baixa, en passant par la Sé, aux austères façades romanes, l’Église Santo António, puis descend vers la mouvementée Rua da Conceição, dont certaines façades du XX s. méritent l’attention. Puis le tram remonte, vers l’élégante colline du Chiado, s’arrêtant presque devant la fameuse Pâtisserie “A Brasileira”. Pendant tout le parcours, l’architecture des édifices qui se succèdent, les azulejos qui revêtent certaines façades, les frises Art Nouveau situées normalement juste sous les toits, méritent une attention particulière. En allant vers Estrela, le regard se dirige vers l’édifi ce du Parlement, l’ancien couvent de São Bento, au haut de marches imposantes.

– Traverser le Tage en bateau

Vous pouvez vous rendre jusque Cacilhas et prendre le bateau afi n de rejoindre Lisbonne par la mer. Non seulement vous pourrez bénéficier d’une superbe vue sur la ville de Lisbonne, le Pont de 25 abril, le Pont Vasco de Gama, le Christ Roi, mais vous entrerez également dans la capitale portugaise par la voie des eaux, en arrivant à la Place du Commerce (à « Cais do Sodre » exactement), comme le faisaient les navires à la belle époque portugaise !

– Promenez-vous dans le parc de Monsanto à Lisbonne

Le Parc Florestal de Monsanto est une vaste aire de prés de mille hectares, préservée de nos jours de l’énorme pression urbaine qui l’entoure. Monsanto offre la beauté du paysage qui domine toute la ville et une rencontre avec la nature: la découverte d’une intense vie animale et végétale, une récréation toujours désirée, des leçons d’environnement et la libé-ration du stress de la grande ville. Il contribue aussi clairement à l’équilibre climatique et à la libération de la pollution de la ville. Créé, en 1934, le Parc est aujourd’hui totalement arborisé. Le pin prédomine, mais il y a aussi d’autres plan-tes représentatives de la forêt portugaise: le chêne, le chêne-liège, le chêne vert et d’autres qui accentuent la diversité paysagiste. Les oiseaux sont plus faciles à observer, certains sont des résidents, d’autres migratoires de passage. Leurs couleurs et musicalité justifient et enrichissent une visite. Récemment, des écureuils ont été introduits dans le parc, un animal sympathique qui se trouve encore en phase d’adaptation et qui était éteint au Portugal depuis des siècles. Cependant l’objectif principal du Parc Forestier de Monsanto est de mettre à disposition de Lisbonne un espace de loisir et de sport. C’est dans cette optique que plusieurs Parcs Urbains ont été créés avec des restaurants, des miradors, des parcs pour enfants, des piscines, un centre hippique, des circuits d’entrainement, des sentiers pédestres et d’autres attractions qui font de Monsanto une véritable école de la Nature et une fuite bénie au stress quotidien.

– A la découverte des «azulejos» dans le Métro de Lisbonne

Partez à l’aventure et sortez à toutes les stations. Arrêtez-vous devant les panneaux qui recouvrent les murs et découvrez des oeuvres d’art dans le Métro de Lisbonne. Chaque voyage peut être une surprise. Au Cais do Sodré, le lapin si pressé d’Alice au Pays des Merveilles vous indique le chemin. La station Baixa/Chiado, quand à elle, est due au fameux architecte Siza Vieira, avec des décorations d’Ângelo de Sousa. Dans celle du Parque découvrez les histoires fantastiques des Découvertes avec des animaux imaginaires. Mais si vous visitez le Jardin zoologique, les animaux vous attendent déjà à la station et dans celle des Laranjeiras (Orangers) vous aurez envie de manger ce fruit délicieux.

Pour commencer, suivez une ligne en couleur – vert, jaune, rouge ou bleu – et faites des combinaisons. N’importe quel parcours sera un voyage à travers l’histoire de l’azulejo au XXe siècle. Pour conclure, choisissez votre station préférée.

L’idée de décorer le Métro de Lisbonne apparu dans les années 50, pour rendre plus agréable l’idée d’être sous le sol. On choisit alors l’azulejo comme revêtement mural pour les stations, car c’était un support traditionnel et parfait pour cet effet. L’architecte Keil do Amaral et l’artiste plastique Maria Keil défi nirent alors un modèle pour ces espaces publics qui est devenu un exemple pour tous. Une nouvelle génération de stations apparut dans les années 90. Pour leur décor, des architectes de renom et des artistes plastiques choisirent des thèmes en rapport avec la zone de la ville où elles se trouvent et des thèmes de la culture portugaise, en utilisant les plus récents langages artistiques.

Sachez aussi que le Métro de Lisbonne a franchi la frontière et recouvert d’oeuvres d’art le métro à Bruxelles (Jardin Botanique), Paris (Champs Élysées/Clémenceau), Budapest (Deák Tér), Moscou (Belourusskaya) et Sydney (Martin Place).

Infos : Site Visit Portugal http://www.visitportugal.com

Infos : http://runruckus.com/guide-pratique-un-week-end-a-lisbonne/

– Châteaux de la péninsule de Setúbal

Il y avait tant de mer et de plaines à défendre, lors de la fondation du pays, que dans la pénisule de Setúbal se détachent aujourd’hui les châteaux de Palmela, Sesimbra et Setúbal. Ne passez pas à côté de la visite de ces fortifi cations, à deux pas de Lisbonne, car elles vous enchanteront non seulement par leur architecture, mais aussi par les points de vue fascinants qu’elles offrent.

  • Le château de Palmela se situe sur l’ultime contrefort de la Montagne de l’Arrábida, d’où l’on aperçoit une vaste plaine, depuis Sines à Sintra. Aujourd’hui il y a une magnifi que auberge. De la fondation romaine il ne reste que les tours circulaires; les tours carrées sont attribuées aux arabes, tandis que le donjon est attribuée au Maître de Avis et les fortifi cations modernes à Don Pedro II.
  • Près de Setúbal, la forteresse de Sao Filipe a une situation privilégiée dans l’embouchure de Sado, en face des merveilleuses plages de la Péninsule de Tróia, avec la montagne de Arrábida derrière. Oeuvre de l’italien Filipe Terzio, Filipe II la fi t construire pour protéger l’accès à l’estuaire du Sado, actuellement une auberge y est installée.
  • Le château de Sesimbra, construit en 1200, domine toute la baie. D’une architecture irrégulière, adaptée à la butte accidentée où il fut implanté, il est composé d’une forteresse avec un donjon, d’une citerne et de vastes murailles verticales, renforcées par une tour de garde et des remparts en pente.

– Une journée du côté de Tróia

Promenades en bateau à la recherche de dauphins, plages à perte de vue, restaurants de poisson frais et es-planades sur le sable… Vacances en famille avec des activités pour tous les goûts dans la péninsule de Tróia.

Prenez le ferry-boat à Setúbal, traversez le fl euve Sado et découvrez la Péninsule de Tróia. Vous disposerez d’une des plus vastes plages du Pays pour toute la famille. En été comme en hiver le microclimat de la Péninsule de Tróia – plus tempéré – vous permettra de passer des journées pleines d’activités. Sur la plage dorée à perte de vue, avec d’un côté une mer d’eau limpide et de l’autre la forêt de pins, lancez des cerfs-volants avec vos enfants. Si le temps vous le permet, profi tez-en pour vous consacrer à la pratique du windsurf ou de la voile. Sur la plage de Carvalhal, déjeunez un poisson grillé (bar, sargue ou dorade) sur l’esplanade du restaurant «Aqui Há Peixe».

Ensuite, prenez rendez-vous avec le « Grand Bleu », enfi lez les gilets de sauvetage à toute la famille et embarquez dans le semi-rigide pour découvrir les quelques trente dauphins qui vivent dans l’estuaire du Sado.

Si vous avez le temps, faite un « Safari » façon Alentejo dans le Badoca Park, plus au sud, près de Grândola. Cerfs, buffl es, autruches, girafes, antilopes, zèbres et autres animaux en liberté que les grands et petits vont adorer !

Pour les parents, le terrain de golf, projeté par le célèbre architecte américain Bobby Jones, vous attend pour des parties tranquilles.

– Sur la route du verre

La route du verre est un programme touristique culturel qui fait connaître le musée du verre et les entrepri-ses verrières de Marinha Grande et d’Alcobaça incluant pour cette dernière le centre de visites Atlantis, une marque réputée de cristaux siégeant ici. En réalité, dans ces deux villes non loin de Lisbonne est implantée depuis des siècles la plus importante industrie portugaise de verre et de cristal, très liée à la très ancienne industrie vinicole du pays en raison de la fabrication des bouteilles en verre. Le musée du verre est installé dans une ancienne usine fondée au XVIIIè siècle, la Real Fábrica do Vidro, et présente des verres et des cristaux de différentes époques et centres de fabrication, mais aussi des machines et des ustensiles liés à l’art et à l’industrie du verre au cours des années. Dans ce programme, on peut voir en direct l’art séculaire de souffl er le verre, et se laisser enchanter par la magie du feu dominé par les mains expertes des artisans verriers. Vous pouvez aussi acquérir des pièces ab- solument fascinantes, entre lesquelles se distinguent aussi les pièces de design créées pour la marque réputée MGlass. Des plus anciennes à la plus avant-gardiste, cette route raconte l’histoire d’une industrie et d’un peuple qui travaillent depuis 250 ans l’art du verre.

– Les stades (Estadios)

Lors de l’Euro 2004 de football, les stades ont été réaménagés et sont aujourd’hui de véritables temples pour le sport ! Si vous avez l’occasion d’assister à une compétition ou juste de visiter ces lieux, ce sont des endroits à ne pas manquer ! A Lisbonne, Benfica et le Sporting sont tous les deux voisins. Les stades se trouvent à quelques kilomètres l’un de l’autre au sein de la capitale portugaise. Le stade de Benfica, Estadio de la Luz (stade de la lumière), 66.000 places est aux couleurs de l’équipe, à savoir rouge et blanc. L’aigle, symbole du club vous accueuille à l’entrée, et mes matchs à domiciles commencent toujours avec un vol de l’aigle local : Vitoria. Face au stade se trouve le plus grand centre commerial de la péninsule ibérique : Centro Commercial Colombo. Il possède en son sein, 500 boutiques, 50 restaurants, des banques, des salles de cinéma, un bowling et un karting ! Le site est très facile d’accès, que ce soit en voiture ou en métro (Luz / Collegio Militar). Le stade du Sporting respecte lui aussi les couleurs du Sporting Clube de Portugal : vert, blanc et jaune. Le stade Jose Alvalade est un peu moins grand que celui de Benfi ca, mais il peut tout de même accueuillir 52.000 personnes ! Ce stade a également accueilli la fi nale de la coupe de l’UEFA qui a vu la victoire du CSKA Moscou face à l’équipe locale…

Ces deux stades ont 5 étoiles FIFA, soit le plus haut degré de modernité et de confort pour un stade pouvant accueillir une compétition telle que la Ligue des Champions ou une Coupe du monde !

Le stade du Vitoria Futebol Clube de Setubal n’est pas comparable aux deux précédents mais il peut tout de même accueillir plus de 30.000 personnes ! Il est donc l’équivalent d’un grand stade belge comme celui du standard. Il est plus ancien, une seule tribune est pour l’instant ouverture mais il garde un certain charme.

Le stade de Bonfim est souvent le théatre d’excellents matchs, car l’équipe joue le haut de classement ! Il y a beaucoup d’autres magnifiques stades au Portugal, mais ces trois-ci sont ceux que vous trouverez à proximité de Quinta do Conde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ten − six =